Hublot en toute intimité

C’est le mercredi 22 novembre que la célèbre marque horlogère Hublot nous a ouvert les portes de ses locaux pour deux visites d’exception. Par sa vision diamétralement opposée au secteur traditionnel et sa volonté d’en casser les codes, l’entreprise est devenue en l’espace d’une trentaine d’année l’un des fleurons de l’industrie horlogère helvétique.

 

Capture d_écran 2017-12-05 à 16.05.38

 

La visite a débuté par une brève histoire de la marque présentant les événements, les rencontres et les stratégies clés qui ont permis à Hublot de devenir ce qu’elle est aujourd’hui. Désireux de redéfinir cet objet du quotidien, Carlo Crocco crée en 1980 la toute première montre Hublot. Epurée, la carrure en or rappelle volontairement la fenêtre d’un bateau ; le détail qui à l’époque suscite la surprise est le bracelet composé uniquement de caoutchouc. Aujourd’hui encore, mêler des matériaux nobles à des composants inattendus tels que la céramique ou encore des fibres de carbone permet à l’entreprise de surprendre tout en respectant sa philosophie – l’alliance de la tradition et de l’innovation.

La rencontre fin 2003 entre Jean-Claude Biver et Carlo Crocco, permet à ce dernier de voir en Biver un successeur. Véritable visionnaire de l’horlogerie et homme d’expérience, celui qui vient tout juste de quitter de maison Omega accepte de reprendre les rênes d’Hublot. Jean-Claude Biver comprend dès son entrée en fonction l’ADN de la marque et se calquant sur la vision de son prédécesseur lance le célèbre modèle Big Bang. La stratégie adoptée par le nouveau dirigeant permet en l’espace de quelques années la multiplication par huit du chiffre d’affaire et la vente en 2008 au groupe LVMH.

La visite se poursuit dans les locaux de production de l’entreprise. L’annonce du nombre d’employés surprend : environ 300. On accède en premier lieu à la partie qui s’occupe de la fonte des différentes pièces. C’est l’occasion de comparer les matériaux utilisés. L’aluminium est par exemple beaucoup plus léger que l’or mais son emploi demeure relativement faible dû au fait qu’il n’est pas considéré comme un métal noble. Il nous est également expliqué que les mouvements renferment jusqu’à 600 composants. C’est le cas notamment du modèle Ferrari qui est doté d’une réserve de marche de près de 50 jours quand traditionnellement celle-ci est de 48h.

Une présentation du célèbre or résistant aux rayures nous est ensuite faite. Extrêmement technique et coûteux à produire, il ne représente pas pour Hublot un produit susceptible de générer un bénéfice. En effet, l’entreprise a fait le choix d’en faire un produit d’appel et use du fait qu’elle seule produit un tel alliage comme argument publicitaire.

La visite s’achève par un contact direct avec l’assemblage des montres. Pour ce qui est des pièces moins complexes le mouvement est assemblé par des machines d’une extrême précision, permettant ainsi un gain de temps phénoménal. Les modèles plus compliqués en revanche sont entièrement assemblés par des horlogers. C’est ainsi que nous avons eu la chance d’être en contact avec des pièces d’exceptions dont notamment le modèle Ferrari. De plus, c’est l’occasion rêvée de pouvoir observer de près le travail fastidieux qu’est l’assemblage d’une montre. C’est sur cette belle note que la visite s’achève et l’on en retient qu’Hublot est une entreprise à l’identité forte qui en osant casser les codes traditionnels du secteur horloger a su se faire une place dans ce milieu hautement compétitif.

Capture d_écran 2017-12-05 à 16.08.51

Capture d_écran 2017-12-05 à 16.13.03

Article écrit le 29 novembre 2017 par Aude Vauthey

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s